Pratiques  n° 149-150 « Didactique du français (2) » (juin) Anne Halté, André Petitjean Présentation :
État des recherches en didactique du français.
2 – Objets, problèmes et méthodes   (Lire l'article...)
Caroline Masseron L’analyse linguistique des écrits scolaires L’article retrace les orientations principales de l’analyse linguistique des productions d’élèves, quand cette analyse opère à des fins didactiques et s’emploie à renforcer l’apprentissage de l’écriture. La période couverte qui va de 1975 à 2005 a surtout retenu les paradigmes de la linguistique textuelle, de l’énonciation et de la psychogenèse de l’écrit, sans doute pour leur facilité d’adaptation à la problématique de l’évaluation formative. Inversement, peut-être dans un mouvement de rejet à l’égard des normes de l’écrit et des catégories de la grammaire traditionnelle, la période a négligé les phénomènes micro-structurels, se privant ainsi des avancées de la macro-syntaxe. De fait, les analyses d’écrits scolaires s’en sont tenues à quelques phénomènes de cohésion (anaphores, connecteurs), oubliant de considérer le rôle procédural des relais lexicaux et syntaxiques lors d’une stratégie rédactionnelle. Les seules ouvertures didactiques qui ont prévalu dans les procédures d’encodage de bas niveau ont concerné le domaine de l’orthographe. (Lire l'article...)
Résumés des articles Pratiques  n° 151-152 « Anthropologies de la littérature  » (décembre) Présentation   (Lire l'article...) Céline  Cerny « Le sacrifice de l’homme sauvage : un regard ethnocritique
sur Jean-Luc persécuté  de C.F. Ramuz » En 1908 paraît Jean-Luc persécuté, roman de Charles Ferdinand Ramuz. L’intrigue s’inscrit dans un décor montagnard où évoluent des personnages paysans dont la vie repose sur une économie de subsistance. Le choix de cet univers clos sur lui-même favorise la présence de traits de culture populaire ancienne. Une approche ethnocritique du texte permet d’interroger les motifs traditionnels que Ramuz s’est librement réappropriés – ce que la critique a généralement négligé jusqu’ici –, et de mettre à jour les enjeux symboliques du roman. On découvre alors le couple aux rôles inversés que forment le héros et son épouse adultère, symptomatique d’un désordre social. Tout au long du texte, les traits populaires réinvestis par l’auteur permettent de renforcer le caractère marginal de Jean-Luc et son impossible intégration à l’ordre de la communauté. Jean-Luc est le persécuté, dont le destin tragique peut être compris comme la représentation universelle d’une victime expiatoire, définitivement séparée du monde où elle n’a pas sa place. (Lire l'article...) Jean-Marie Privat, Marie-Christine Vinson Les mésaventures éditoriales deToine ou comment déculturer un récit de Maupassant. Dossier iconographique Cette étude d’histoire culturelle de la littérature repose sur un corpus d’illustrations d’un conte de Maupassant, Toine, depuis sa première publication en livre (1886) jusqu’aux rééditions des années 1970. Ce dossier iconographique – qui peut fort aisément être complété ou actualisé par le professeur à partir des ressources multimedias d’Internet – permet de voir presque à l’œil nu comment les illustrateurs (et les éditeurs scolaires ou de bon goût) très rapidement à la fois classicisent et folklorisent le texte en crayonnant des univers psychologiques « éternels » et/ou en connotant des mondes culturels pittoresques et drôles. Alors même que l’édition princeps met l’accent sur la carnavalisation d’un récit à la fois très cultivé et fort peu académique. (Lire l'article...) Résumés des articles © CRESEF - Tous droits réservés

< Page précédente

Index des articles en ligne

Page suivante >

Consulter les numéros de 2011