n° 147/148
« Interactions et Corpus Oraux »
  Lire les
résumés au 
format PDF Grands corpus et linguistique outillée pour l’étude du français en interaction (plateforme CLAPI et corpus CIEL) Michel Bert, Sylvie Bruxelles, Carole Etienne, Emilie Jouin-Chardon, Justine Lascar,
Lorenza Mondada, Sandra Teston, Véronique Traverso — Groupe ICOR Cet article s’inscrit dans le domaine des grands corpus de langue en interaction, plus particulièrement des corpus de français ; et présente différents enjeux théoriques et analytiques posés par le traitement de ces corpus. L’article se fonde sur les expériences menées au laboratoire ICAR depuis la fin des années 90, qui ont permis de constituer la base de données de corpus CLAPI (Corpus de Langue Parlée en Interaction). Il intègre aussi un projet en cours, qui vise la constitution d’un grand corpus de français international, CIEL-F (Corpus International Ecologique de Langue Française). Après avoir décrit la manière dont est conçue la base de données de corpus d’interaction ; en parcourant un certain nombre de problèmes et de solutions, relatifs aux choix de recueil des données, à la transcription, à l’anonymisation, mais aussi au développement d’outils facilitant le traitement de grandes masses de données, nous exposons quelques questions d’analyse auxquelles ces corpus permettent d’envisager des réponses. Mots-clefs : français parlé en interaction – grand corpus – clapi – ciel – banque de données outillée – outils de requêtes – linguistique interactionnelle Mise à disposition de corpus oraux interactifs : le projet TCOF (Traitement de Corpus Oraux en Français) Virginie André, Emmanuelle Canut Cet article présente le projet TCOF (Traitement de Corpus Oraux en Français) du laboratoire ATILF (Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française), UMR 7118, CNRS et Nancy Université. Ce projet a été initié en 2005 afin de collecter un grand corpus de données orales et d’étudier les productions langagières et les pratiques interactionnelles (des enfants et des adultes) en français parlé. La mise en place du projet TCOF comporte plusieurs aspects : importante collecte de données, transcription alignée texte-son, mise en conformité juridique, traitement informatique de ces données, diffusion internationale libre et gratuite sur le site du CNRTL (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales), à l’adresse suivante : http://www.cnrtl.fr/corpus/tcof/. L’article présente les réflexions, les contraintes et les travaux en cours pour la réalisation de ces différents aspects. Mots-clefs : corpus oraux – base de données – transcription – traitement de données orales – métadonnées – CNRTL Contraintes technologiques sur les enregistrements de corpus et analyse des cadres
de participation Emilie Jouin-Chardon, Lorenza Mondada, Gerald P. Niccolai, Véronique Traverso Cet article porte sur l'articulation des questions techniques aux questions analytiques dans la constitution de corpus pour l’étude de l’interaction. Il montre l’importance de l’adéquation entre le dispositif technologique de recueil des données et les exigences analytiques. Après un rappel des exigences des études interactionnelles quant à la nature et à la qualité des données, il se focalise sur l’analyse d’un phénomène – la reprise d’une contribution au cours de réunions successives et ses transformations dans les différents cadres participatifs – dans trois corpus complexes. Cette analyse permet de montrer différents problèmes de constitution de corpus de réunions pour l'étude de ce type de phénomène (durée, scissions, épisodes, etc.), et différentes solutions qui peuvent être adoptées pour les résoudre. Mots-clefs : interaction – réunions – cadre participatif – corpus – données audio/vidéo – technologie – analyse multimodale Les interruptions dans les débats médiatiques : une stratégie interactionnelle Hugues Constantin de Chanay, Catherine Kerbrat-Orecchioni Si les analystes du discours des médias recourent massivement à la notion d’interruption, mais sans toujours suffisamment insister sur les problèmes qu’elle soulève, les spécialistes d’analyse conversationnelle au contraire l’abordent rarement de front, préférant s’en tenir à des notions connexes (overlap, TRP, TCU...). Notre objectif est ici de montrer que l’on peut tenter de rendre compte, avec les outils de la CA, de ce phénomène interactionnel éminemment pertinent. L’étude sera menée à partir de l’analyse détaillée de certains extraits de trois débats médiatiques, d’où il ressort que les notions indissociables de TRP et d’interruption doivent être traitées en termes graduels, et que la machinerie des tours peut admettre une certaine dose de « désordre » dans son fonctionnement. Mots-clefs : chevauchement – débat – ethos – gradualité – interruption – segment de tour interrompu – tour de parole Une perspective multimodale sur les pratiques d’hétéro-sélection du locuteur en classe Virginie Fasel Lauzon, Evelyne Pochon-Berger L’article se propose d'observer les pratiques de sélection du prochain locuteur en classe de langue en adoptant une perspective microanalytique inspirée de l’analyse conversationnelle. Il se donne pour objectif de montrer que des analyses non seulement séquentielles mais également multimodales, c'est-à-dire centrées sur l'enchaînement des tours de parole ainsi que sur la coordination des regards, des gestes et des positionnements corporels, sont cruciales pour mieux comprendre les pratiques communicatives en classe de langue. Se basant sur un corpus d’interactions en classe de français langue étrangère, nos analyses présentent deux phénomènes liés à la sélection du prochain locuteur par l'enseignant : (1) les « mises en scène » par les élèves d’une (in-)disponibilité à prendre la parole avant que l'enseignant ne procède à la sélection et (2) les négociations liées à la sélection du prochain locuteur se produisant après que la sélection ait eu lieu. Les résultats invitent à envisager la sélection du prochain locuteur comme le produit des ajustements mutuels des participants. Mots-clefs : interactions en classe – alternance des locuteurs – analyse conversationnelle – multimodalité – hétéro-sélection Une approche des raisonnements émergents de l'interlocution : la logique interlocutoire Alain Trognon, Martine Batt, Manuel Rebuschi, Christine Sorsana Les auteurs exposent une méthode d’analyse du dialogue (logique interlocutoire) censée représenter sa « forme logique » à partir de ses propriétés phénoménales. Tout dialogue étant considéré de ce point de vue comme formé d’un ensemble de communications ordonnées temporellement et distribuées sur plusieurs agents, les auteurs élaborent pour en décrire les séquences un langage dont les éléments empruntés à la sémantique générale sont combinés selon les méthodes de la déduction naturelle et de la dialectique. La méthode d’analyse des interlocutions qui en résulte est supposée permettre de rendre compte de la collaboration inter-agents dans les situations de résolution de problèmes, des produits de cette collaboration et des bénéfices cognitifs que les agents participant à l’interaction en retirent. Plutôt que de se livrer à un exposé abstrait de la logique interlocutoire, les auteurs utilisent ici cette méthode pour comprendre comment deux enfants « inventent » collaborativement la solution d’un problème arithmétique de division qui leur est proposé dans un cadre quelque peu déroutant. Mot-clefs : interaction – communication – dialogue – résolution de problème – arithmétique élémentaire – division – développement cognitif – pragmatique – logique interlocutoire Interactions didactiques et valeurs : échanges autour du message d’un album – Étude de cas Anne Leclaire-Halté L’article étudie un extrait de cours dialogué où une enseignante conduit des élèves de cycle 3 à formuler le message délivré par un album. Considérant ce cours en tant qu’acte situé et s’appuyant sur la distinction faite par Filliettaz (2005) entre typifications et accommodations, il montre comment ces deux paramètres interviennent dans les interactions verbales maître/élèves, dont l’objet est associé à des valeurs culturelles liées à la consommation télévisuelle. Il s’intéresse notamment au rôle des questions dans le processus d’accommodation, ainsi qu’au mode d’actualisation des valeurs dans l’échange. Mot-clefs : interactions didactiques – questions – valeurs – typification – accommodation Le rôle du corpus dans l’élaboration pluridisciplinaire d’un instrument de diagnostic linguistique : l’exemple de l’épilepsie Elisabeth Gülich Cet article propose une réflexion et une discussion méthodologiques sur différents aspects de la constitution et de l’exploitation de corpus dans des contextes de recherche variés. Il s’inspire des recherches en Analyse Conversationnelle qui attachent une valeur primordiale au travail systématique sur des données authentiques. Dans un premier temps nous illustrons les réflexions qui guident la constitution d’un corpus et la découverte de procédés conversationnels par une recherche sur les interactions entre interlocuteurs français et allemands en situation de contact (§1). Ensuite on se concentre sur les problèmes qui se manifestent dans les recherches pluridisciplinaires. Trois projets qui combinent des approches linguistiques et médicales servent d’exemples : Le premier concerne la description de crises épileptiques et non-épileptiques dans les entretiens médecins-patients dans un centre d’épilepsie allemand (§2). Le deuxième projet est une recherche en cours dans un hôpital en Angleterre, qui reprend, complète et fait avancer l’étude allemande (§3). Le troisième s’inscrit dans la continuité des recherches sur l’épilepsie et porte sur l’expression de la peur ou de l’angoisse ; il s’appuie sur un corpus allemand (§4). L’objectif commun est de contribuer par l’analyse des corpus à l’élaboration du diagnostic médical. Mot-clefs : analyse conversationnelle – pluridisciplinarité – entretiens médecins-patients – authenticité (des données) – constitution du corpus / recueil des données – exploitation des données/mentalité analytique Eléments de construction collaborative du discours au sein de réunions de travail : la reprise et le couple oui non Virginie André Cet article propose une analyse de deux éléments, la reprise et le couple oui non en début de tour de parole, qui semblent révéler et participer à la construction collaborative du discours au sein de réunions de travail. L’action conjointe dans laquelle sont engagés les interactants lors des réunions a une influence sur le déroulement des interactions verbales. L’analyse sociolinguistique des interactions permet d’observer, d’une part, cette influence sur les productions langagières et, d’autre part, d’analyser de quelle façon les locuteurs utilisent des ressources linguistiques et interactionnelles, tels que les phénomènes étudiés ici, afin notamment d’atteindre leurs objectifs communicationnels. Les deux éléments étudiés dans cet article mettent au jour des dynamismes interactionnels spécifiques tout en remplissant des effets pragmatiques similaires. Mot-clefs : construction collaborative du discours – discours en interaction – réunions de travail – reprise – couple oui non – pragmalinguistique – sociolinguistique – langage et travail Collaborations syntaxiques – Formes et fonctions de leur usage dans un groupe subculturel lyonnais Sabine Klaeger, Frank Müller L’article décrit le rôle et les fonctions des collaborations syntaxiques au sein des pratiques communicatives d’un groupe donné, dans le cas présent d’un groupe de squatteurs à Lyon. Les auteurs établissent un rapport entre l’aspect formel des structures conversationnelles et l’aspect communicatif et ethnographique d’un groupe social. Ils posent la question quant à l’éventuelle incidence de la familiarité des rapports entre locuteurs vivant en communauté sur l’emploi des collaborations syntaxiques. L’analyse révèle que c’est dans les interactions verbales qui ont pour sujet les points de vue communs et les intérêts spécifiques du groupe, sa vision du monde, laissant apparaître différentes facettes de la construction de l’identité, que le mode individuel de participation a tendance à se transformer en mode pluri-locuteurs. C’est dans ces séquences-là que les frontières des tours sont plus perméables et les pratiques co-constructrices plus fréquentes. Mot-clefs : collaboration syntaxique – coénonciation – conversation pluri-locuteurs – tours de parole – syntaxe-en-interaction – pratiques communicatives   HAUT DE PAGE       -        N° 147/148 © CRESEF - Tous droits réservés